Programmes de cours 2017-2018

31/03/2017

 

Consultez le programme des cours 2017-2018

 

Quelques nouveautés

 

Master en ingénieur civil en science des données - Master en science des données

Une part rapidement croissante des activités humaines laisse des traces sous la forme de masses de données informatiques que l’on peut exploiter en vue d’une meilleure gestion ou de meilleurs services. Ces données sont produites à un rythme soutenu, accumulées en grand volume et proviennent de sources diverses, sous des formats variés allant de la structure stricte utilisée dans une base de données à des formats tout à fait libres de textes ou d’images. Le terme « big data » fait référence à ces données accumulées et les techniques qui permettent de les analyser et les exploiter sont reprises sous l’appellation « science des données » ou « data science ».

 

Dans le monde économique, « big data » et « data science » passent avec une rapidité déstabilisante du stade de concept à explorer à celui d’outil incontournable pour développer/améliorer de nouveaux produits et/ou optimiser le fonctionnement des entreprises. Cet engouement entraîne de nouvelles questions scientifiques et techniques. Il est dès lors important pour les entreprises de pouvoir s’adjoindre des spécialistes spécifiquement formés au domaine de la science des données. Il en va bien évidement de même pour les nombreux laboratoires de recherche dépendant de plus en plus de « data scientists » de qualité pour exploiter leurs données expérimentales.

 

Un « data scientist » de qualité doit avoir un bagage solide en mathématique, en statistique et en informatique, qui lui servira de fondations pour faire évoluer par la suite une expertise en apprentissage automatique et, de manière plus générale, en intelligence artificielle. Ce bagage solide plus théorique lui permettra en effet de bien comprendre la portée des solutions « big data » existantes, de pouvoir les faire évoluer et aussi de suivre l’évolution très rapide du secteur tout au long de sa carrière.

 

Ces deux masters, dont le programme est similaire, vise à développer les compétences suivantes :

  • Maîtriser les fondements scientifiques (en mathématiques appliquées, en informatiques, en intelligence artificielle, ...)
  • Savoir mettre en œuvre les outils informatiques
  • Savoir développer une solution en environnement réel
  • Savoir faire une analyse coûts-bénéfices
  • Comprendre les implications légales et sociétales

 

Ces masters seront organisés en anglais.

 

En savoir plus sur le programme et les conditions d'admission

 

Master Ingénieur civil mécanicien, à finalité spécialisée en "Advanced Ship Design"

L'évolution des technologies dans le domaine de l'ingénierie des moyens de transport représente un enjeu important pour la société. Sur le plan économique, on peut souligner le poids du secteur du transport fluvial et maritime au niveau européen. Sur le plan écologique, la réduction de la consommation de combustibles et des émissions polluantes ainsi que la gestion du cycle de vie des systèmes de transports représentent aujourd'hui des défis incontournables. Enfin, sur le plan socio-politique, les nouvelles technologies de transport contribuent à l'amélioration de la mobilité des citoyens et doivent garantir des conditions de sécurité de plus en plus strictes. Cette finalité vise à former des ingénieurs capables de s'adapter à ces évolutions et de contribuer aux innovations futures.

 

La finalité spécialisée en "Advanced ship design" sera entièrement organisée et enseignée en anglais. La formation s'appuyera sur 30 crédits de cours communs à tous les étudiants du master ingénieur civil mécanicien, 30 crédits spécifiques au domaine de la construction navale constituant la finalité spécialisée et un programme de mobilité de 60 crédits. Les étudiants recevront un double diplôme de l’ULg et d’une institution partenaire : l’Ecole Centrale de Nantes (ECN),  l'Université de Rostock (URO, Allemagne) ou la West Pomerarian University of Technology (Szczecin, ZUT, Pologne).

 

Durant leurs études, les étudiants effectuent une immersion profonde dans le monde industriel ; le programme comporte en effet un stage de longue durée (3 à 4 mois) et un travail de fin d’études réalisé en entreprise (chantier naval, société de classification, armateur, designer, institut de recherche,...) qui, dans 20% des cas, débouche directement sur un emploi. Au terme du master, les débouchés sont larges et conduisent à des emplois en production (chantier naval), R&D en entreprise (fournisseurs de composants : propulsion, dragage, bateaux spécialisés pour le transport d’éoliennes,...), en institut de recherche (bassin des carènes (HSVA), CMT (technologie navale)…), sociétés de classification/contrôle (BV, DNV-GL, LR, ..) mais aussi en milieu universitaire pour un doctorat.

 

En savoir plus sur le programme

 

Dual master in digital business

La Faculté des Sciences Appliquées de l’ULg et HEC Liège proposent un nouveau double diplôme de Master en 3 ans en Digital Business. Ce programme comprend deux déclinaisons qui s’adressent à des populations bien distinctes d’étudiants : ceux possédant un diplôme de bachelier en sciences de gestion (HEC), et ceux issus d’un bachelier en sciences informatiques ou d’un bachelier ingénieur, option informatique (FSA).

 

Pour les étudiants de la filière en sciences informatiques ou ingénieur en informatique, ce programme est destiné à ceux qui optent pour le master à finalité spécialisée en “management”. Après deux années de master, ces étudiants obtiennent un premier diplôme de master 120. Le programme envisagé leur permet ensuite d’effectuer une troisième année de master organisée par HEC, à l’issue de laquelle ils obtiennent un second diplôme de master en ingénieur de gestion.

 

Plus d'informations